La S-F au cinéma

  Ecrire un article sur ce sujet aujourd'hui me semblait complètement raccord avec l'ambiance du jour, et ce dans toute la France. Quoi ? Qu'entends-je ? "pourquoi ?" Et bien parce qu'aujourd'hui sort le film de science-fiction le plus attendu de l'année, et je pèse mes mots. Prometheus. Bien sûr, tout le cinéma de S-F ne repose pas que sur le dernier bébé du réalisateur britannique Ridley Scott, mais il n'en reste pas moins une bonne introduction à ce sujet. Il y a 33 ans de cela Mr Scott réalisa Alien (vf : Alien, le huitième passager) que d'aucuns considèrent comme le film de s-f/horreur le plus génialissime (flippant) du siècle dernier. Pour ceux qui ne seraient pas du même avis, pardonnez mon entrain, mais je n'en démordrai pas. 
   
   Je ne me lancerai pas dans une épopée interminable retraçant les premiers ébats de la S-F au cinéma, mais je compte bien garder cette idée pour un prochain sujet. A savoir que le premier film de science-fiction ne nous rajeunit guère, car il date de 1902 et s’intitule "Le Voyage dans la lune" de George Méliès (1861-1938). Mon pote Draven raconte le parcours de ce grand homme avec classe sur son blog "Draven's World". 
  
   Les années soixante ont été la source du véritable premier jet en la matière, à savoir que les nouvelles technologies étaient dès lors à peu près aptes à accueillir des projets beaucoup plus ambitieux. Propulser le spectateur hors de l'orbite Terrienne tout en lui imposant dures réflexions quand à sa propre condition ont été les deux coups de génies réalisés par Stanley Kubrick en 1968 avec son "2001, L'odyssée de l'espace" lui même écrit par l'incontournable et le visionnaire Arthur C.Clarke. 


  2001 : L'odyssée de l'espace


   Pendant les années soixante-dix le genre se développe de plus belle, et les moyens suivent le pas séance tenante. La science-fiction au cinéma est habilement manipulée semant tout autour d'elle des milliers de fans abasourdis par la qualité des effets spéciaux qui illuminent les salles obscures. "Star Wars"(Réa : George Lucas) était né. En 1979 d'autres images révélèrent un monde dévasté par la pollution et les armes atomiques, le ton narratif épique et romanesque précédemment employé pour le space opéra présente maintenant aux spectateurs un nouvel aspect de la S-F ou le seul mot d'ordre pourrait être : survivre. L’envoûtant et terrorisant style post-apocalyptique du film "Mad Max" (Réa : George Miller) lui donnera trois suite "Mad Max II : Le défi"(1981) et "Mad Max III : Au-delà du dôme du tonnerre" (1985).


Mad Max

   Que dire sur les années quatre-vingt si ce n'est les plus belles années que connut la S-F au cinéma. Le grand Steven Spielberg déjà remarqué pour avoir réalisé : "Les Dents de la mer" en 1975, "Rencontres du troisième type" en 1977 ;  le v'là maintenant qu'il se la ramène avec un toute mignonne petite bébête qui ne demande qu'à pouvoir rentrer chez elle et qui pense pouvoir utiliser le réseau de téléphonie Terrien pour joindre ses camarades extraterrestres. Sous ce scénario de science-fiction plutôt banale se cache peut-être l'un des plus grands films, mettant un extraterrestre au premier plan, de tout les temps. "E.T : L'extraterrestre" de 1982. Robert Zemeckis, son acolyte réalisera de son côté la non moins connue trilogie "Retour vers le futur" mettant en scène un gosse bougrement habile en skate-board au volant d'une Delorean transformée en machine à voyager dans le temps. Même si du film en ressort plus un cinéma d'aventure il n'en reste pas moins de la science-fiction. Pour autant que je sache le voyage dans le temps n'est pas encore à l'ordre du jour. Cette trilogie aura largement participé à la démocratisation de la S-F au cinéma puisque son ton humoristique mettant en scène des personnages délurés et haut en couleur aura attiré par la même occasion un public peut-être un peu moins intéressé par le sujet.


E.T

   Et puis vinrent les énormes productions des années quatre-vingt dix. Écrasant tout sur leur passage. Aussi bien les gamins que les ados et les seniors. D'autres sujets purent être mis en avant comme la possibilité de recréer des dinosaures à partir d'un moustique coincé dans de l'ambre depuis le jurassique (Jurassic Park 1993). Des invasions extraterrestre qui tournent à la débandade avec un Will Smith qui n'hésite pas à foutre un marron dans la gueule de l'un de ses assaillants (Independence Day 1996). Une autre super-production nous présentant les Dieux Égyptiens comme de vilains tyrans voyageant dans l'espace à l'aide de curieux portails ; une sorte d'uchronie (Stargate 1994). Les films sont nombreux et les effets spéciaux de plus en plus beaux, fixant une certaine crédibilité à des mondes imaginaires qui ne cessent de nous éblouir. Mais que serait la S-F au cinéma sans la littérature qui va avec ? Ce sujet là est bien trop vaste et irait à l'encontre même du but que je me suis fixé quant à la longueur de mes articles. Une prochaine fois peut-être.

Le livre qu'il faut avoir ...

   Quels fans de littérature frictionnelle ne rêveraient pas d'avoir une énorme encyclopédie chez lui, une de celle qui regroupe tout ce qu'il y a à savoir (et à ne pas savoir) sur les mondes imaginaires ? Une de ces encyclopédies qui pèse plus de trois kilos et qui pourrait très bien servir de planche à découper, de chandelle pour lever la voiture (en roulant dessus) ou bien encore de cale-porte. Une de ces encyclopédies qui fait mille pages et qui vous bouffe une demi-heure de votre vie lorsque vous-y cherchez un mot, un thème ou un fait. Réponse : Je ne sais pas.
   Pourtant Pierre Versins (1923-2001) l'a créée pour vous : l'Encyclopédie de l'Utopie, des Voyages extraordinaires et de la Science-Fiction. 

Imprimé en suisse en 1972 aux édition L'Age d'Homme


   J'ai découvert qu'une bibliothèque non loin de chez moi la possédait. Je suis donc allé la récupérer, moyennant 15 minutes d'attente pour qu'on me la remonte depuis le sous-sol. 
   C'est très complet et les sources sont multiples, néanmoins c'est peu ergonomique et comme précisé ci-dessus, la date de parution commence à se faire vieille. L'auteur, lui-même, qualifierait cette ouvrage comme une sorte d'essai. Il aurait tenté de regrouper plusieurs thèmes (domaines) de la littérature fantastique en les reliant en un seul et même ouvrage. 
   Une édition plus récente existe, dont le nom a été revu à l'écourtage et qui comporte une nouvelle couverture : l'Encyclopédie de l'Utopie et de la Science-Fiction.

Date de parution 2005

Les Imaginales 2012

   La 11ème édition des Imaginales d’Épinal aura lieu du 31 mai au 3 juin 2012. Et pour la 4ème saison en partenariat avec les éditions Mnémos nous aurons droit à une anthologie nommée Reines & Dragons, dont voici l'affiche :


http://www.imaginales.fr/blog/reines-et-dragons
   Bien sûr il n'y aura pas que la fantasy à l'honneur. Les autres styles littéraires comme le fantastique, la science-fiction, la bit-lit et les romans historiques auront aussi une place importante au sein du festival, comme chaque année d'ailleurs. Le programme est disponible sur ce blog
   En ce qui nous concerne, plusieurs auteurs ou illustrateurs de science-fiction seront aussi présents ; pour des dédicaces, ou autres tergiversations entre puristes maniaco-dépressifs. Parmi eux seront présents : Pierre Bordage (Les Fables de L'Humpur, Le Feu de Dieu), Roland C. Wagner (Le Chant du Cosmos, Les Futurs Mystères de Paris), Christophe Lambert (pas l'acteur hein !), Xavier Mauméjean ( La Guerre Spéciale, La Reine des Lumières), Gilles FRANCESCANO (Illustrateur), Bernard Werber ( La Trilogie des Fourmis, Le Papillon des Etoiles) et bien d'autres. 
    Il y aura aussi des ateliers en rapport avec le festival, oui parce qu'un atelier de couture n'aurait pas vraiment de succès ; des projections de films des "Dîners Insolites" et un chapiteau de 300m² dédié aux jeux de rôles avec en sus des tournois organisés de cartes Magic. 
    L'entrée des Imaginales est totalement gratuite, il serait dommage de passer à côté. 

Plaisirs mécaniques

Les Trois Lois de la (sexualité) robotique

Première loi : 
Un robot ne peut accorder d'étreinte à un être humain sans son accord ni, restant passif, laisser cet être humain se consacrer au plaisir solitaire.

Deuxième loi : 
Un robot doit obéir à tous les désirs pervers des êtres humains, sauf si ces désirs sont en contradiction avec la Première Loi.

Troisième loi : 
Un robot doit protéger sa virginité dans la mesure où cette protection n'est pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.

(Manuel de la Sexualité Robotique,
69e édition, 2058)

Les Trois Lois de la robotique d'Isaac Asimov parodiées par l'écrivain français Roland Wagner. 

L'espace et tous ses fantasmes

  Juste un petit billet pour présenter mon nouveau récit. Toujours publié dans un format flash, car je trouve que cela rend la lecture plus intéressante que si je collais bêtement le texte sur le blog. Une fois sur la page, zoomez légèrement sur le livre de manière à remplir correctement  l'écran ce qui vous évitera de nombreux mouvements inutiles. Vous n'aurez alors plus qu'à cliquer pour tourner les pages. Cela va de soi !
  Cette nouvelle se nomme "Méandres phobiques" et est à peine plus longue que la première, elle se lit donc assez vite (enfin tout est relatif). La petite anecdote au sujet de cette nouvelle c'est que j'ai clôturé l'aventure d'une manière complètement différente de ce que j'avais prévu à la base. Disons que par moments je vivais l'aventure en même temps que les personnages du coup je prenais des initiatives pas toujours précises et certaines situations avaient un peu tendance à s'éloigner de l'idée originale. Mais cela rend une histoire beaucoup plus vivante je pense et au moins les deux hémisphères du cerveau sont sollicités. Sur ce, bonne lecture ! 

Concours de nouvelles & Appels à textes II

  Voilà, le concours de nouvelles organisé par les Orléonautes a été clôturé le 30 avril à minuit. 53 nouvelles ont été envoyées par des auteurs amateurs allants de 19 à 61 ans. La proclamation des résultats aura lieu à SEMOY pendant la Convention en août 2012 ; les nouvelles devant être absolument originales, je publierai la mienne sur ce blog uniquement dès lors. Il serait dommage que les  membres du jury soient influencés par l'existence de ce texte en d'autres endroits que dans leurs boîtes mail. 
  
  Pour les retardataires frustrés, d'autres concours sont à l'honneur ce moi-ci. Le premier est organisé par ImperialDream. La nouvelle ne devra pas excéder les 65 000 signes et traitera le sujet suivant : "Et si les Hommes". Si untel n'avait pas existé, si untel n'avait pas inventé ceci, que serions-nous devenus, de quelle manière aurions-nous évolué ? Attention toutefois, l'envoi des nouvelles ne pourra que s'effectuer jusqu'au 19 mai 2012. Il serait peu recommandable de ne pas se magner le tronc. 

  L'autre concours dont je voulais vous parler nous laisse un peu plus de répit. Il s'agit du forum Songe du crépuscule qui organise un appel à texte de type fantaisie, S-F ou fantastique sur le thème "Engrenage". Le texte ne devra pas excéder 17 000 signes +/-10% et devra être envoyé avant le 31 mai. Alors si à la lecture du mot "Engrenage" vos connexions synaptiques rentrent en fusion et que la page blanche ne vous effraye pas, je vous souhaite d'avance bonne chance !