Mauvaise conscience

   Si je publie une nouvelle, je publie le billet qui va avec. Non seulement pour attirer votre attention sur mes récits, très chers lecteurs, mais aussi pour vous en parler plus en détail. Bon, vous raconter la fin de l'histoire n'aurait pas grand intérêt alors je vais me contenter de vous expliquer comment m'est venue l'idée de cette histoire : Stase en cage.
   
   S'il y a une question qui aurait tendance à nous hanter, nous, à savoir "cette fière humanité" ce serait : Qui suis-je ? Et par extrapolation : Où vais-je, que fais-je, pourquoi suis-je conscient ?
À cette dernière question la réponse la plus probable est : Parce que l'intelligence. Admettons. Donc par définition, plus on est intelligent, plus on est conscient. Et par opposition, je vous laisse deviner la suite.
   
   Mais quand est-il de la perception d'une mouche, d'un Sélénite ou, beaucoup plus controversé, d'un robot ? Je ne traite aucun de ces exemples dans cette histoire mais mon attrait pour l'intelligence, la conscience et plus précisément, le cerveau a largement contribué à la rédaction de ces quelques pages. Je ressasse cette idée depuis pas mal d'années déjà donc j'espère que vous prendrez plaisir à me lire. 

Aucun commentaire: