Décadente apocalypse

   Après vous avoir présenté un article sur l'évolution de l'homme et de son habitat je me penche sur une date qu'on a à peu près tous en tête. Un date rendue célèbre par les médias, les scientifiques, les croyants ; une date qui pourrait faire sourire le plus cartésien d'entre nous ou effrayer toute autre personne plus ou moins sensible aux phénomènes d'intoxications sociales. Même s'il est tout à fait légitime que tout un chacun résonne différemment sur ce sujet - car je ne suis pas là pour envenimer les idéaux d’autrui - un article sur cette date butoir me semble avoir tout à fait sa place sur "Les écrits philotique", et en deuxième lieu pour éclaircir un autre point, non moins important : l'évènement astronomique qui y est lié. Cette date est (sera) le 21 décembre 2012.  



   Alors que des centaines d'articles sur le sujet ont vus le jour sur la toile, apportant polémiques, mises en garde, études complexes et désinformations, voilà qu'aujourd'hui le sujet est presque déjà clos. Comme s'il n'y avait plus rien à dire (ce qui n'est pas entièrement faux), comme si l'on attendait patiemment ce jour, profitant de la vie de manière totalement normale, dans un profond silence. Alors qu'en amont, le système à su exploiter crapuleusement cette prophétie en injectant de la terreur dans le réseau, visant les plus crédules d'entre nous, les poussant inexorablement vers une consommation préventive, je ne suis pas sûr que cela ait vraiment suffit à semer la panique. Pourquoi alors vouloir semer la panique en se basant sur des récits séculaires dont les interprétations restent approximatives ? Pour se protéger d'une mystification en brassant du fric. Bien que je ne sois vraiment pas un expert en science humaine et sociale j'ai quand même l'impression que 99.9 pour-cent de l'humanité se contrefout éperdument  de "La fin du monde". Car au fond que cela soit une mascarade ou le début d'une ère nouvelle, il n'y a pas de différence, chacun se complaît à vivre de la même manière, laissant une partie de leur subconscient étudier le phénomène sournoisement, ou décochant ladite date au sein d'une banale discussion et avec ironie. 





   La première des choses à savoir c'est que les prophéties apocalyptiques sont devenues monnaie courante depuis la chute de l'empire romain, plus de 150 annonces ont été proclamées en 1500 ans alors que nous sommes toujours là. Plus récemment, rappelez-vous, le bug de l'an 2000, un autre exemple des conséquences directement liées à la peur. Là en l’occurrence, une peur directement bâtit sur un potentiel dysfonctionnement des réseaux informatiques, que nous avons créé. Et plus tôt un certain Nostradamus avait écrit ces quelques lignes annonçant la fin des temps le 11 août 1999 :

X,72 

L’an mil neuf cent nonante neuf sept mois 

Du ciel viendra un grand Roy d’effrayeur 

Ressusciter le grand Roy d’Angolmois 

Avant après Mars régner par bonheur. 
   En ce qui concerne le 21 décembre 2012, il s'agit de multiples interprétations de l'antique calendrier Tzolk'in de la civilisation Maya selon lesquelles le calendrier s’arrêterait à cette date ou présenterait un évènement majeur dans le cycle terrestre qui causerait la fin du monde. Mais d'autres études ont démenties le fait que ce calendrier aussi complexe soit-il ne s’arrêtait pas le 21 décembre 2012 mais continuerait jusqu'en 2116 ou 2220, selon les recherches. Est-ce que les Mayas étaient des surhommes au point de pouvoir prédire l'avenir, et est-ce que nous sommes assez qualifiés pour pouvoir prétendre comprendre ce qu'ils ont durement établi ? Je ne pense pas que cela justifie la fabrication d'un abri antiatomique dans son jardin. Quoi qu'il en soit, libre à chacun de se faire sa propre opinion là-dessus. Je ne m'oppose ni aux croyances, ni aux convictions. 

   Le deuxième point lié à cette date relate d'un phénomène astronomique, un évènement qui n'est ni exceptionnel, ni dangereux pour notre santé, je parle là d'un alignement planétaire sur le centre galactique alias "le plan elliptique". Alignement que l'on peut observer sur n'importe quelle carte du ciel en ligne. Mais l'astrophysicien Neil deGrasse Tyson retorqua avec humour lors d'une conférence, ceci :



«Si on se projette au 21 décembre 2012 et qu’on regarde les cartes stellaires, [on voit que] c’est vrai: le centre de la galaxie, le Soleil et la Terre seront parfaitement alignés. Ça va se produire, c’est vrai. Mais ce que le site ne vous dira pas, c’est que cela se produit chaque année, le 21 décembre.»




   
   Certains astronomes parlent d'un alignement parfait alors que d'autres se basent sur l'oscillation de l'axe de la Terre appelée "précession" et qui en modifiant son alignement soleil/équateur pourrait créer un bouleversement climatique. La précession est un mouvement oscillatoire de l'axe nord/sud terrestre mettant environs 26.000 ans pour joindre les deux bouts, comme expliqué dans cette vidéo.


   En décortiquant ce fameux plan elliptique, pour en revenir à l'alignement des planètes, on s’aperçoit que c'est une chose très abstraite, une sorte d'indication, une ligne fantomatique scindant la voie lactée en deux, ce n'est pas un objet à proprement parler mais bien une ligne imaginaire sur laquelle repose cette théorie. L'on ne peut donc pas se reposer sur quelque chose de réelle, une interaction entre deux objets bien définis qui mettraient nos vies en danger. De plus, un alignement des planètes se produit tous les ans en décembre et cela n'a jamais engendré quoi que ce soit de néfaste. Coupler ces deux évènements en un, d'un côté les sombres prédictions ambiguës d'un calendrier Maya et d'un autre, l'extrapolation d'un évènement astronomique presque commun pour parfaire les idées reçues sur la fin du monde était bien pensé mais reste tout de même peu crédible.

   Pour finir cet article je vous propose un plan trouvé sur la toile. Si jamais l'envie vous prend de vous enterrer dans le jardin le 21 décembre 2012, il vous reste encore un peu de temps pour vous atteler à la fabrication d'un abri antiatomique. Pensez aux commodités et à la connexion internet, on ne sait jamais.   



Aucun commentaire: