Bernard Werber : Ses nouvelles prédictions

   Après avoir été emporté dans le royaume infiniment petit qu'est celui des "Fourmis" au travers de cette non moins connue trilogie éponyme, nous vantant les mérites d'une communauté d'insectes parfaitement organisés, insinuant au lecteur que la race à laquelle il appartient ne leur arrive, de loin, pas à la patte. Après avoir voyagé sous forme d'ectoplasme jusqu'au firmament avec comme seule assurance vie un cordon ombilical reliant mon ombre voyageuse à mon corps volontairement dévitalisé dans l’intérêt d'un nouveau genre de tourisme "paradisiaque", très mal vécu par Saint Pierre dans "Les Thanatonautes". Et enfin, pour ma part, après avoir lu différentes versions de son "Encyclopédie du savoir relatif et absolu" afin d’engranger un maximum d'informations, de faits scientifiques, d’anecdotes parfois sans intérêts mais qui sont si chères à cet auteur, Bernard Werber. J'ai encore deux choses à accomplir  : Lire tous ses livres depuis "Le père de nos pères" parut en 1998 et attendre patiemment la sortie de son nouveau roman intitulé "Troisième humanité" qui sortira le 3 octobre prochain. 




   Au bout de deux ans ans d'écriture et plus de vingt ans après le commencement du premier tome de la trilogie des Fourmis, Bernard Werber nous pond son 21ème roman. Auteur devenu populaire dans les années quatre-vingt-dix, en partie grâce à son imaginaire suralimenté par une insatiable curiosité du monde qui nous entoure et sa capacité à faire évoluer, dans ses histoires, des protagonistes lambda au travers desquels chacun peut facilement s'identifier. Werber a largement contribué à la popularisation de la littérature fantastique - et de science-fiction - qui en France, selon moi, était jusque-là un peu trop timide ce qui n'était pas pour déplaire à une nouvelle communauté, alors en pleine démocratisation, celle des geeks. 

   Tout est possible, même sur "L'arbre des possibles", créez votre propre scénario et alimentez une base de données communautaires. En attendant la sortie de "Troisième humanité" le 3
octobre 2012, réfléchissez déjà à quoi pourrait ressembler la deuxième !

Aucun commentaire: